Cause et conséquence de la guerre

Publié le par La Voix de la Résistance

Les causes, les conséquences ...

Le 12 juillet 2006, Israel entamé une nouvelle agression sur le Liban. Le Hezbollah détient 2 soldats Israéliens. Le mouvement Libanais veut les utiliser comme moyen d'échange afin de faire liberer des prisonniers Libanais, Palestiniens, et Arabes, ( environs 11 000 ) détenus en Israel, certains depuis plus de 10 ans comme le libanais Samir Kuntar. L'action est aussi militaire contre l'occupation de Shebba dernière zone du Sud-Liban occupée par Israel, mais également en soutien aux Palestiniens écrasé dans l'indifférence générale par ces même Israéliens.

Le Hezbollah avait toujours dis que l'enlevement de soldat israéliens faisait partit de sa stratégie afin d'obliger l'Etat Hébreu de rendre au Liban ce qui lui appartient.

Israel engage une réaction disproportionné, et pratiquera tout simplement du terrorisme d'état.

La guerre s'engage ...

Le premier ministre Israélien et le ministre de la défense promettent aux Israéliens de briser le Hezbollah et d'obtenir une victoire rapide, seulement les choses ne tourneront pas comme prévu.

La campagne de bombardement aérien se révèle peu efficace face au hezbollah, mais destructrice sur les infrastructures civiles ( routes, autoroutes, ponts, habitations, piste de l'aeroport, du port, centrale d'eau, d'éléctricté etc ...) et meurtrière pour la population,  un peu plus de 1200 libanais vont mourrir sous les attaques israéliennes.

Les combats au sol, à la frontière ne se passe pas mieux, Israel qui pensé balayer le Hezbollah en 5 jours se retrouve confronté à une vive résistance des combattants Chiites, qui offre une lutte acharné. Tsahal doit meme rebroussé chemin devant les bastions de Bint Jbeil, et Marhoun El Ras au bout de 16 jours de violents affrontements.

Trés vite face à la barbarie des bombardements Israéliens sur les civils Libanais, Hassan Nassrallah déclare une guerre ouverte, le Hezbollah riposte, chaque jours des centaines de roquettes s'abattent sur le nord d'Israel, touchant meme la 3ème ville du pays Haifa tout au long des 34 jours du conflit, et obligeant un million d'Israelien à se refugier. Du jamais vu.

Le Hezbollah a tiré à peu près 4000 roquettes en Israël en 4 semaines de conflit démontrant une puissance de feu qu'Israel craignait de plus en plus. Mais ces tirs sur des villes israéliennes n'ont débuté qu'après l'attaque des installations civiles libanaises dont les pistes de l'aéroport le 12 juillet

Le bilan militaire s'alourdit, la guerre s'éternise, et les manifestions se multiplient dans le monde arabe en faveur du Hezbollah. De jour en jour l'opération tourne au fiasco, comme le soir ou les soldat Israeliens capturent un civil du nom de Hassan Nassrallah pensant que c'était le leader Chiite. Le Hezbollah qualifiera cette opération de ridicule échec. Les nouvelles du front ne sont pas bonnes, et les ripostes du Hezbollah ne faiblissent pas. Les combats au Sud sont trés intenses et violents et ce jusqu'au derniers jours de la guerre.

 

Commenter cet article

wafa 13/04/2016 17:13

vraiment je vpois que tous les pays d arabes souffrent a cause d israel .Bref je le deteste bcpppp

Hanna 25/10/2006 21:56

C'est vraiment des criminels Israel, ils tuent des gens pour rien, quel honte, c'est révoltant !